Mon utilisation de l'analyse technique

Enfin, il est utile de rappeler que j'ai appris - de façon empirique - à utiliser des éléments de la théorie chartiste ou de l’analyse technique qu’il visualise en temps réel sur les carnets et sur les graphes intégrés au carnet, disponibles les plateformes de trading, CFD, Forex et option binaire.

Option binaire - apprendre les bases de l'analyse technique

« Je ne connais pas bien la théorie de Dow, mais en effet, je constate empiriquement qu’une valeur a plus de vitesse et décale plus fortement lorsqu’elle va dans le même sens que la tendance du marché : si une valeur est impactée négativement par une annonce et que le marché est fondamentalement haussier, sa chute sera moindre que si on était dans une situation de krach ; à l’inverse, une valeur dont les fondamentaux sont en progression montera moins fortement si le marché est structurellement baissier ; quand le marché a un biais haussier comme en 2005 ou en 2006, à peu près tout monte, même les valeurs pourries qui sont ramassées quand même ; du coup, je ne fais plus beaucoup de shorts mais essentiellement des trades longs, alors qu’entre 2000 et 2003 c’était le contraire ! Ensuite, avec les années, j'ai évolué vers les options binaires qui offrent un effet de levier ultra élevé à très court terme. Une option binaire ne subit pas l'effet temps ni l'effet volatilité que les options du MONEP traditionnel ou les warrants subissent.

De même, je constate que pour faire un nouveau plus haut, une valeur a besoin que ses volumes grimpent, sinon elle risque de se retourner sur des prises de bénéfices ; dans mon trading, acheter sur un plus haut ou vendre à découvert sur un plus bas n’est pas un problème si les volumes sont là ; en prenant position, je chercherais à jouer un « encore plus haut » ou un « nouveau plus bas » ; un peu comme au casino, si le marché en veut vraiment et si les volumes sont là, le plus haut sera vite dépassé par un nouveau plus haut historique ; par contre, si le marché rejette une valeur, un plus bas va survenir sous la pression vendeuse qui risque de se transformer en un nouveau plus bas si les volumes vendeurs s’accroissent !

Une autre remarque qui a à voir avec la théorie de Dow, est une observation empirique personnelle sur le marché dont une formation la bourse pour les nuls m’a dit qu’elle correspondait à un des axiomes de base : je remarque l’évolution en crabe, par à-coups et soubresauts successifs des cours sur plusieurs jours, même en intraday ; que ce soit à la hausse ou à la baisse, les cours retracent toujours plus ou moins une partie du mouvement antécédent, surtout si ce mouvement a été très violent, avec des gros volumes d’échange : après une forte hausse, il y a une consolidation liée aux prises de bénéfices ; après une forte baisse il y a un rebond en raison des rachats de couverture des shorts ou des prises de positions longues des intervenants qui parient sur la reprise des cours et achètent des titres à bon compte ; cette observation correspondrait à une structure d’emboîtement de tendances secondaires (les retracements par consolidation/correction ou rebond), au sein d’une tendance primaire de fond, plus ou moins bien établie haussière ou baissière ; pour ma part et dans mon trading, je ne surfe que sur les tendances secondaires, volatiles, en intraday, qui sont exploitables à partir d'opérations sur une option binaire. En courtier, j'interviens chez Optionbit. Certains préfèreront le broker XM , l'important est aussi de choisir un intervenant régulé sur le marché.